Les vendanges 2020 sont terminées !

Aurore
Gani et Mathieu
Diane

Des conditions météo idéales pour l’élaboration de moelleux et de liquoreux

Les vendanges 2020 n’ont pas été de tout repos ! Tout s’emballe début septembre avec des conditions météo chaudes et sèches qui font mûrir nos grappes très rapidement. La vigilance de l’équipe permet de limiter les dégâts et de faire rentrer les raisins en cave à bonne maturité avec des degrés acceptables.

Cependant, l’ensoleillement continue et une partie n’a pas encore été récoltée sur la parcelle “Clos le Vigneau”. Il s’agit de la vigne située la plus proche de la Loire, celle qui reçoit en continue les masses d’air (humides ou sèches) charriées par le fleuve. On choisit d’attendre, on laisse faire la nature. On est convaincu que le raisin qui reste va fortement se concentrer en sucre grâce au botrytis (pourriture noble).

Grappe botrytisée

C’est le botrytis qui nous permet d’obtenir une surmaturité de la grappe, il a besoin d’un milieu mêlant ensoleillement et humidité pour se développer. C’est par son action que l’on peut produire des cuvées naturellement douces comme le moelleux et le liquoreux et c’est notre objectif ! Les arômes de ces vins sont bien plus complexes et profonds, ils ont ce goût si caractéristique de fruits très mûrs, presque confits.

L’Equipe vient tout juste de terminer les vendanges pour la saison 2020 avec une récolte manuelle des grappes botrytisées et en partie passerillées de la parcelle “Clos le Vigneau”. La pluie est annoncée, c’est le moment de récolter avant que cela tourne au vinaigre !

On a pris le risque d’attendre, le risque de perdre une partie de la récolte, mais aujourd’hui on est récompensé par une récolte de qualité exceptionnelle ! Cela n’arrive pas si souvent mais là on frôle la perfection en multipliant les vertus du botrytis et du passerillage !

Une fois arrivées en cave, on presse très très très lentement les grappes… pendant environ 6 heures ! C’est ainsi que nous conservons la puissance aromatique du raisin. Ensuite, dès que le jus est extrait on teste le degré potentiel d’alcool grâce à un mustimètre (voir photo ci-dessus), puis on le laisse reposer pendant 48 heures (débourbage statique) et finalement on le place en vieux fût de chêne pour sa fermentation. Il ne reste plus qu’à attendre quelques mois pour découvrir les premiers arômes de ce nectar, la future cuvée Réserve Personnelle 2020 !

#Vendanges2020 #Chenin #Vignes #Vignoble #VigneronIndependant #Vouvray #ValdeLoire #Liquoreux #ChateauGaudrelle #ConversionBio #WineLover #Whitewine #Wine #LoireValley